l obésité maladies cardiovasculaires

l obésité maladies cardiovasculaires

Surpoids, obésité et risque cardiovasculaire

Comme nous l'avons décrit dans les autres chapitres, le surpoids et l'obésité sont largement responsables d'une augmentation du risque cardiovasculaire.

Leur impact sur les maladies cardiovasculaire est à la fois direct, lié à l'augmentation de poids, mais aussi indirect, lié à l'apparition de facteurs de risques cardiovasculaires comme l'hypertension artérielle, l'augmentation du taux de cholestérol dans le sang ou le diabète.

L'impact de ces facteurs de risques cardiovasculaire est décrit dans de nombreuses études

Mais le surpoids en lui-même peut constituer un risque cardiovasculaire, en particulier lorsqu'il existe une infiltration de graisses au niveau des viscères. Ces données ont été confirmées par l'étude américaine de Framingham qui est toujours en cours de réalisation depuis plus de 50 ans.

En effet, le surpoids est souvent le résultat d'une production graisseuse, qui peut s'accumuler sous la peau (dans les tissus sous cutanés) mais aussi dans les viscères et en particulier au niveau de l'abdomen.

Alors que l'accumulation de graisses sous la peau ne constitue pas un risque direct cardiovasculaire, l'obésité liée à une infiltration de graisse viscérale représente un réel danger pour votre système cardiovasculaire.

Le tableau suivant représente le risque de survenue d'infarctus du myocarde lié à l'obésité :

 

Il ne faut pas se tromper, le modèle français, dans son évolution, n'est pas très loin du modèle américain !

En effet, alors que le taux relatif d'obèses est nettement inférieur en France par rapport aux Etats-Unis, nous avons de plus en plus de compatriotes en surpoids ou obèses et même, d'après les projections de certains experts, nous pourrions atteindre un taux de 20% d'obèses en 2020 si nous continuons à ce rythme.

Les chiffres font état d'environ 6 millions d'adultes obèses et 16 millions de personnes en surpoids.

Les chiffres représentés ci-dessous sont très démonstratifs : (source : étude ObEpi issue d'une enquête réalisée auprès de 25 770 personnes âgées de plus de 15 ans).

  1997 2000 2003 2006

SURPOIDS

28,5%

29,4%

30,3%

29,2%

OBESITE MODEREE

7,9%

9,2%

10,7%

11,6%

OBESITE MASSIVE

0,3%

0,4%

0,6%

0,8%

Ainsi, nous pouvons nous apercevoir que la proportion de personnes en surpoids ou obèses est passée de 36,7% à 41,6% de la population, soit une augmentation de 13% en 6 ans !

Les derniers résultats de cette étude ont été publiés en 2006 et montrent un taux d'obésité de 12,4% dans la population française, ce qui représente une augmentation de 1,1% par rapport aux résultats obtenus en 2003. Ainsi, ces trois dernières années nous pouvons constater une ébauche de baisse du taux d'obésité dans la population française, en sachant que les formes graves ont toujours la même progression.

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.


Cialis une fois par jour
Propecia contre la Calvitie
Tamiflu contre la Grippe
Champix contre le Tabac
Cialis en ligne
Xenical en ligne
Reductil en ligne
Acomplia en ligne
sibutral en ligne
Crestor contre le cholestérol
Viagra pour femme en ligne
intrinsa en ligne
Arrêt du tabac
Traitement de la Grippe
Traitement de la Calvitie
Médicaments contre l'obésité
impuissance
Viagra en ligne
Tamiflu en ligne

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site